/ review

Ma review de : inFamous First Light

Proposé en temps normal sur le PSN pour une quinzaine d'euros, et offert à tous les membres du Playstation Plus, pendant le mois de janvier, infamous First Light est le premier et le seul DLC disponible pour inFamous Second Son à ce jour.

Exit Delsin, place à Fetch dans ce court nouvel épisode ! Personnage secondaire du précédent opus, Abigail Walker a pour atout d'avoir l'un des pouvoir les plus cool depuis le premier inFamous, mais aussi le passé le plus intéressant à raconter. C'est sur que l'histoire du geek qui craint de sortir de chez lui ne vas pas faire vendre beaucoup de jeu.

Retour à Seattle

Le jeu démarre après que Fetch se soit livrée au DUP, meutrie et désespérée par ce qu'il vient de lui arriver. Et c'est sous les questions de la chef du DUP, Augustine, que nous revivrons son histoire sous forme de flashback, permettant au joueur de remettre les pieds dans la ville de Seattle, mais avant que celle-ci ne soit assiégé par les forces anti-porteurs.

Mais c'est seulement la moitié de la ville que l'on peut parcourir au commande de la femme néon dans inFamous First Light. Ce qui me ferait presque dire que ce n'est pas grand chose, vu que je repprochais au jeu de base sa map trop petite pour profiter pleinement des pouvoir de Delsin.

A propos de pouvoirs, j'apprécie le travail des développeurs qui nous proposent une version améliorée des pouvoirs néons, j'ai toujours pensé qu'ils étaient les plus fun à utiliser. Mais les nouveautés apportés (boosts de vitesse, et super laser) rendent le jeu super nerveux, en course, au corps-àcorps, ou en mode sniper.

Le jeu dispose aussi d'un mode arène nous permettant d'affronter les différents ennemis de l'extension : membres de gang, soldats du DUP, et démons, dans 2 types de missions :

  • Otages : le but étant de sauver un maximum de civils avant de passer l'arme à gauche
  • Survie : tenir le plus longtemps possible face à des vagues sans fin d'ennemis

Ce mode bien qu'accessoire est plaisant à jouer en tant que défouloir. Il vous permet aussi de défier vos amis au kikimeter pour lequel d'entre vous fait le plus gros score.

Trophée de platine

Les platines des jeux de la série inFamous sont rarement ardus à obtenir, et cela ne change pas pour ce DLC. Noté 3/10 sur PlaystationTrophies.org, il m'a fallu une petite dizaine d'heures pour le décrocher, une majorité des trophées se débloque avec l'histoire, les missions annexes et objets ramassables. Le mode arène m'a ensuite permis de remplir la soixantaine de défis du jeu me permettant de décrocher mon 14ème platine.


En bref

Je garderais un bon souvenir d'inFamous First Light sans vraiment pouvoir l'expliquer, le scénario est simple, la durée de vie chétive, le gameplay identique aux précédents opus. Mais je crois que je peux expliquer cela par le fait que j'ai débuté le jeu sans rien en attendre, et je me suis fait attraper par la douce et innocente Fetch. Et j'ai assisté impuissant au drame que constitue son histoire, jusqu'à la fin du jeu impressionnante marquant la fin du DLC et le début de l'histoire de Delsin.

Grm

Blogueur Caennais, qui parle jeux vidéo, jeux vidéo, jeux vidéo, et un peu de ... jeux vidéo. Mais ça ne l'empêche pas de s'intéresser à d'autres choses : le web, la bouffe, la lecture, ...

Read More